AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 — come away with me, isaac.

Aller en bas 
AuteurMessage
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: — come away with me, isaac.   Ven 22 Sep - 20:03

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
assise sur l'un des fauteuils de l'appartement, la jeune femme n'avait de cesse de lever les yeux au ciel, n'arrivant pas à se concentrer sur le livre ouvert sur ses genoux nus. un soupir. puis deux. puis trois. cessi, elle lisait depuis cinq minutes la même phrase, peinant à continuer son roman. inestimable échappatoire pour les uns, pour cessi lire un tel livre était une corvée. mais c'est un devoir qu'elle s'est imposée d'elle-même parce qu'elle sait qu'elle n'est pas la plus intelligente, la plus cultivée... mais elle veut changer, pas pour elle, pour isaac. elle veut bien faire la poupée, elle ne veut pas qu'isaac ait honte d'elle. parce qu'elle est stupide, parce qu'elle n'est pas riche. la pauvre, elle n'arrive pas à la cheville de toutes les princesses new-yorkaises qu'il a toujours côtoyé. ne voulant pas plus être un boulet pour le rouquin, elle changeait. ou du moins essayait. son regard était sans cesse attiré par la télévision qui vomissait des bruits de guerre du jeu vidéo auquel son colocataire était en train de jouer, faisant vrombir leur parquet usé. le jeune homme était tellement plongé dans son aventure, qu'attendrie devant un tel tableau, cessi, elle sourit. puis elle délaisse alors son roman, une idée lui traversant l'esprit. se levant du fauteuil sans un bruit, la jeune femme vint se placer derrière isaac puis entoura son cou de ses bras, posant sa tête sur son crâne. « isaac ? » n'ayant qu'un grognement en guise de réponse, cessi, elle continua. elle se pencha un peu plus sur lui, ses longs cheveux lui cachant légèrement l'écran. « isaaaaaac ? » n'ayant aucune réaction de la part de son ami, cessi, elle se laissa basculer sur le canapé et arriva pile sur ses genoux. de façon tout à fait dramatique elle s'étala sur lui de tout son long et fit mine de mourir grossièrement, fermant les yeux. après quelques secondes à jouer les martyrs, elle s'autorisa à sourire quand le son familier du game over arriva à ses oreilles. la gamine se releva alors d'un seul coup, manquant de heurter sa tête avec celle d'isaac. « can you teach me how to skate ? please, please, please, pretty please. » elle le regardait avec ses yeux de chien battu, espérant que ses talents moindres de comédienne l'atteignent tout de même en plein coeur. de toute façon, cessi, elle savait la mission presque gagnée au moment où elle avait prononcé le mot skate. mais au fond d'elle, la gamine elle espérait surtout qu'il viendrait pour elle. tout simplement.

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Ven 22 Sep - 23:59

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

perdu dans ses esprits, hypnotisé par cet écran qui envahissait certainement sa vie, isaac n’arrivait plus à se détacher de ce jeu qu’il avait découvert, quelques jours plus tôt. violence, guerre, sang, il ne lui en avait pas fallu bien plus pour y rester accrocher. bon, peut-être aurait-il été préférable qu’il s’occupe autrement, les jeux vidéos grillent les neurones, lui répétait sans cesse son professeur d’anglais un peu louche qu’il avait eu trois années consécutives, pourtant c’était bien le cadet de ses soucis, se griller le cerveau. pris par cette action enivrante, il n’offrit en guise de réponse qu’un grognement à sa colocataire qui tentait activement de capter son attention, sans grand succès. pourtant, la voix seule de la jeune femme avait suffi pour sortir légèrement isaac de cet instant de trans, et lorsqu’elle se laissa tomber sur ses propres genoux, comme si sa vie allait se terminer dans quelques secondes, il se trouva totalement déconcentré, et il ne fallut que quelques secondes avant que son personnage ne reçoivent une balle entre les yeux. « you’re impossible cess. » avait-il dit, après un long soupir d’exaspération à l’intention de sa requête, qui au final ne le surprenait pas le moins du monde. évidemment, il s’en fichait un peu d’avoir perdu. beaucoup, même. ce n’était pas le temps qui manquait pour retenter à nouveau. sauf que ça, elle ne le savait pas. il leva alors les yeux au ciel. « i hope you’re proud of yourself, i was going to reach the next level. » ça, c’était son genre de blagues. parce que oui, en un sens, ça l’amusait bien de faire culpabiliser les autres. même si cet autre était cessi dans ce cas. « of course i can teach you. the real question question is, will i ? » il avait conserve son air sérieux. cet air sérieux qu’il ne se donnait jamais, d’ailleurs. c’était donc certainement louche. du moins, venant de lui. « maybe, if you beg on your knees… » et là, il ne tenait plus. un grand sourire se dessina progressivement sur son visage, sans même qu’il ne puisse le retenir. de toute manière, elle devait se douter qu’il n’était pas sérieux. après tout, cela faisait tout de même plus de sept mois qu’ils vivaient ensemble tous les deux. elle avait déjà eu la chance d’en voir de toutes les couleurs avec lui. « okay, okay. i’ll teach you. » il se releva donc à son tour, déjà prêt à partir. quoi qu’il manquait quelque chose. « i guess you don’t have a skateboard ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Sam 23 Sep - 2:11

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« you’re impossible cess. » souriant de toutes ses dents, la gamine, elle prit la remarque pour le plus beau des compliments. puis alors qu'il essayait tant bien que mal de la faire culpabiliser, son sourire à cessi, il ne fana pas. rien n'y faisait, isaac, elle le connaissait bien. trop presque. ses qualités, ses défauts. ses soupirs exagérés quand il voulait l'embêter, ses sourires lorsqu'il s'amusait à la taquiner. les mêmes qu'elle ne pouvait s'empêcher de renvoyer. et à chaque fois, le même pincement au coeur. « okay, okay. i’ll teach you. » les yeux de la gamine s'agrandirent d'un coup sous la joie de l'annonce et elle vint lui embrasser l'une de ses joues. « thank you redhead, you're the best. » se levant d'un coup du canapé, elle commença à faire les cents pas, excitée. elle allait enfin apprendre à faire du skate, non pas que ce sport l'attirait particulièrement, mais parce qu'elle allait partager la passion de son ami. elle trouvait ça important, bizarrement. alors que le jeune homme se leva à son tour, elle décida qu'elle n'allait pas le lâcher d'une semelle ce soir. attrapant leurs blousons accrochés dans un coin du salon, cessi lui lança le sien pour qu'il vienne se poser au dessus de sa tête. elle éclata de rire, ravie de son coup en enfilant son bomber. elle allait passer la porte d'entrée en sautillant, guillerette quand la voix d'isaac eût pour don de la retenir dans leur appartement. « i guess you don’t have a skateboard ? » se retournant vers lui telle une gamine que l'on venait de surprendre à voler des bonbons, elle lui sourit innocemment. « nope, but you do. » puis elle détala vers l'escalier de leur hall et descendit les marches rapidement, comme si elle faisait la course. en fait, elle avait surtout peur qu'il change d'avis, se rétracte. elle avait fui, comme pour l'obliger à passer du temps avec elle, bien qu'elle n'en ait jamais eu le besoin. et ce ne fût que quand isaac arriva au rez-de-chaussée où elle l'attendait depuis quelques minutes, skate à la main, qu'elle réalisa à quel point la planche lui allait bien. « so, where are we going ? preferably some place where i will not kill hundreds of people beacuse of my non-existant skills. »

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Sam 23 Sep - 3:26

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

c’est peu dire que la réaction de la jeune femme le surpris grandement. car en fait, il était loin de se douter qu’elle tenait à ce point à apprendre à faire du skate. il se demandait même d’où cette soudaine envie lui était venue. puis, il faut dire qu’il restait légèrement troublé de ce baiser qui lui brûlait toujours la joue. pourtant, avec elle, il avait l’impression de ne jamais réfléchir, que tout était dû à l’impulsion. de toute manière, c’était peut-être mieux ainsi. il tentait de ne pas trop se perdre dans ses pensées dernièrement. car il savait très bien ce qui y était enfoui. très profondément. c’était peut-être pour ça d’ailleurs, qu’il n’avait pas eu le temps de réagir, qu’il se trouvait son blouson sur la tête, toujours un sourire collé aux lèvres. « very funny ginger. » il enfila alors son blouson, puis vu la silhouette de cessi disparait au coin de la porte, alors que son enthousiasme devait l’avoir conduit au bas de l’immeuble. il faut dire que ça l’amusait, isaac, de la voir agir ainsi. il agrippa alors sa planche, puis descendit beaucoup plus lentement le long escalier jusqu’au hall d’entrée, où elle était déjà, toujours enthousiaste à l’idée de se risquer sur la planche à roulette. d’ailleurs, il avait pris la liberté d’amener un casque. après tout, c’était sa première fois. et il valait mieux ne pas prendre de chance. elle aussi semblait douter de la réussite de ces premiers essaies, ce qui fit rire le jeune sparks. « hum, let me think… » en fait, il savait précisément où il avait l’intention de l’amener. c’était d’ailleurs l’endroit où il préférait s’exercer avec sa planche ou ses patins à roues alignées, car c’était un coin bien tranquille qu’il avait découvert depuis un bon moment déjà. « maybe there is a place where you won’t kill anyone. » fidèle à lui-même, il ajouta : « sahara desert ? but i’ll still be afraid for my life. » il lui ouvrit alors la porte pour la laisser passer avant de lui-même sortir dehors. manhattan était d’ailleurs aussi vivant qu’il pouvait l’être chaque jour de l’année. c’était d’ailleurs ce qui plaisait le plus à isaac de new-york. « seriously, you’ll have to trust me. » enfin, elle devait déjà avoir assez confiance pour qu’il lui montre à se débrouiller pour tenir debout sur une planche, alors le risque ici était certainement bien moins grand. « first, we need to take a cab. » et il s’exécuta, se présentant fermement dans la rue pour attirer l’attention d’un chauffeur de taxi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Sam 23 Sep - 15:39

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
en entendant le rire de son ami, la gamine ne put s'empêcher de sourire, comme ensorcelée. isaac, il avait aussi ce formidable don, celui de communiquer la moindre de ses émotions à cessi. ils marchaient en duo. alors qu'elle s'apprêtait à sortir, elle remarqua le casque dans les mains du rouquin. elle arbora une grimace. « dude, this helmet is such a turn-off. » elle savait sa sécurité une priorité mais ne pouvait nier à quel point le casque était disgracieux, surtout sur quelqu'un qui travaille son physique au quotidien. « maybe there is a place where you won’t kill anyone. » changeant d'un coup d'humeur, elle était impatiente de connaître l'endroit où il allaient l'emmener, où ils allaient s'aventurer, s'abandonner. « really ??? and where is that place ? » le beau sourire d'isaac grandissait. « sahara desert ? but i’ll still be afraid for my life. » cette fois-ci, elle n'avait pas vu la remarque venir et cessi, elle éclata de rire. alors que les échos de cette joie venaient mourir le long des murs ternis du hall d'entrée, elle lui donna une tape derrière la tête. « you bitch. » puis la palmer passa la porte qu'il tenait ouverte pour elle, parfait gentleman. isaac, il avait toujours eu cette culture de la politesse, gendre idéal. elle songea que n'importe qu'elle femme serait comblée de l'avoir pour petit-ami. ce n'était pas son cas et cela ne le sera probablement jamais. un goût amer sur la langue, elle le remercia d'une légère révérence. « not to be a cringy girlfriend or anything, but i'll always trust you. you know that. » puis sa confession terminée, cessi, elle devint bizarrement silencieuse, se contentant de regarder isaac essayer d'attraper un taxi. bien sûr qu'elle avait une confiance aveugle en ses amis, mais encore plus dans le jeune homme. quelques minutes étaient passées quand enfin une de ces fameuses voitures jaunes s'arrêta devant eux. la gamine pénétra dans l'habitacle à la suite de son ami et s'asseya à ses côtés. après les formules de politesse échangées, elle étira ses longues jambes qui se retrouvaient sur les genoux d'isaac. encore une fois. « and where do i take you two ? » « i don't know myself, you should ask mister ginger here. » leur chauffeur était un homme d'une quarantaine d'années à l'air diablement sympathique, si bien que cessi, elle pourrait lui raconter sa vie. elle regardait dans le rétroviseur central les yeux de l'homme se déposer sur isaac. « oh, a surprise, i like that. and where do you plan to bring your girlfriend tonight, boy ? some romantic restaurant i bet. » amusée, cessi, elle échangea un regard complice avec le chauffeur, attendant que le sparks réponde à la boutade.

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Sam 23 Sep - 17:31

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

à cet heure, les taxis étaient bondés, après tout, c’était l’heure de pointe, et ce ne fut qu’après quelques minutes d’attente qu’un chauffeur se gara vers la droite, pour les laisser entrer dans son taxi. il entra d’abord, prenant la peine de saluer le chauffeur qui avait eu la gentillesse de s’arrêter à cette heure aussi achalandée. et rapidement, il se trouva de nouveaux les longues jambes de la jeune femme sur les genoux. « all nice and cozy ? » dit-il en riant à l’intention de la jeune femme qui prenait visiblement ses aises. pourtant, le chauffeur attira rapidement son attention en leur demandant où ils comptaient aller. il n’avait pas songé qu’il aurait à le dire à voix haut quand il avait pris la décision de prendre un taxi… mais comme il ne conduisait pas, il n’avait pas vraiment eu une autre option. malgré tout, il ne put s’empêcher de sourire alors que le chauffeur présumait une soirée romantique dans un joli restaurent. il ne pouvait pas être plus loin du compte, en fait. « i wish, but she had the crazy idea to try to learn how to skate. so i’m taking her to my favourite place. » puis il chercha dans la poche de son blouson un morceau de papier sur lequel il pourrait indiquer la destination qu’il avait en tête, celle du traversier de staten island. « i’m gonna write it down, to keep it a surprise for the lady. » il gribouilla alors rapidement les trois mots distincts « staten island ferry » sur cette ancienne facture qu’il avait finalement trouvé dans sa avant de la tendre au chauffeur.   « and we’re off ! » , avait-il répondu. sourire ravi collé aux lèvres, isaac reporta son attention sur la jeune femme assise à ses côtés. il ne pouvait s’empêcher de la trouver magnifique. elle dégageait ce je ne sais quoi qu’il n’arrivait pas à expliquer, mais qui avait ce don de le rendre totalement dingue. « i hope you’re ready, it’s gonna be a long ride. » en effet, car staten island se trouvait à près de vingt minutes de manhattan. mais une seule qu’il était bien certain, c’est que le trajet en vaudrait grandement la peine.   « if this trip don’t end in an hospital, we could grab something to eat for the return path. » parce qu’en fait, depuis que le chauffeur avait parlé de restaurant, isaac avait soudainement faim.  

_________________


≈ i was praying that you and me might end up together. it's like wishing for rain as i stand in the desert. but i'm holding you closer than most... 'cause you are my heaven.


Dernière édition par Isaac Sparks le Dim 24 Sep - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Dim 24 Sep - 3:18

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
amusée, la gamine observait l'échange entre le chauffeur et son ami. elle le voyait fouiller dans ses poches, sortir un vieux ticket et y écrire leur destination pour la soirée. isaac, il était attentionné. cessi, elle adorait les surprises et le fait qu'il ne veuille rien lui révéler ne devrait plus l'étonner. et pourtant, elle sentait son coeur se réchauffer la poupée, reconnaissante d'avoir quelqu'un comme isaac à ses côtés. il était parfait. trop. cessi, elle attendait avec appréhension le moment où leur belle harmonie serait brisée. elle serait prête à jurer que ce sera de sa faute, parce qu'après tout elle mérite pas quelqu'un comme lui. elle ne mérite pas de voler quelques mois de son existence pour leur comédie. sauf que pour elle, ces mois-ci, ils étaient sans doute les plus beaux de sa vie. « can you tell me where we are going ? pleaaaase sir. » secouant la tête, le chauffeur passa la première vitesse de son taxi en souriant, attendri par le spectacle que leur offrait les deux jeunes. cessi, elle reporta alors son attention sur l'extérieur, observant la ville de parer de mille étoiles. bientôt leurs échos monteraient au ciel, une fois la nuit tombée. elle se sentait encore étrangère à cette cité, qui semblait appartenir au monde mais pas encore à elle. chaque jour elle la découvrait un peu plus. avec isaac, mia, jazz, nancy, tom, serri, jo... chacun des moments qu'ils lui offraient, cessi, elle les gardait précieusement, les chérissait. passant à côté d'une rue qu'elle reconnut pour y avoir fait une photo avec joana en compagnie d'un mickey mouse plus que douteux, son sourire s'agrandit et elle voulut alors partager l'un de ces beaux souvenirs avec son petit-ami. seulement en se retournant vers isaac, elle surprit son regard qui embrassait sa silhouette. ce regard, il avait quelque chose de changé par rapport à toutes les oeillades qu'il lui avait déjà lancé. cette fois, il était si intense qu'elle avait du mal à le supporter sans sentir son coeur se serrer. ça ne pouvait pas être elle qu'il regardait comme cela. elle devait avoir quelque chose de collé au manteau, rien de plus. stupide cessi, naïve cessi. -chasse tes dérisoires désirs de tes pensées.- se retournant alors, elle sourit à isaac l'air de rien. « eh, the driver was right after all. you really wanna take me on a food date, aren't you ? » puis elle croisa ses jambes, toujours sur les genoux du sparks. « why the long face ? » cessi, d'un coup, elle était habitée par le fol espoir qu'il ait décelé les sous-entendus qu'elle venait d'innocemment lui offrir. « if i can stand on that skate after your first lesson and actually ride it, you'll pick whatever restaurant in town you want and that'll be my treat. » puis elle lui tendait la main, attendant qu'il vienne la frapper pour sceller leur accord dans un grand retentissement.

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Dim 24 Sep - 20:37

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

il la regardait oui, avec une insistance qu’il n’avait pas mesuré. hypnotisé, aurait certainement été le bon terme pour décrire la situation. parce que oui, la jeune femme avait cet effet électrique sur lui. sauf que ce regard qu’il lui avait lancé à la dérobée n’en restait pas moins inapproprié vu la véritable nature de leur relation. d’ailleurs, elle n’avait pas manqué de lui faire remarquer, ce qui eut pour effet de gêner le jeune homme. après tout, il se doutait, voir même savait que les sentiments réels qu’il ressentait pour la jeune femme n’était pas partagés, et comme son amitié comptait réellement à ses yeux, il ne pouvait se risquer à lui parler de ce ressenti qu’il aurait pourtant voulu crier sur tous les toits. sa carrière en dépendait d’ailleurs. c’était seulement beaucoup plus simple comme ça. « sorry, i was lost in thought. » il répliqua alors par un sourire. c’était la meilleure chose à faire selon lui. même si ça allait de mettre de côté ses propres sentiments. il était prêt à le faire. pour elle. il n’allait tout de même pas lui dire qu’il la trouvait magnifique. ça n’aurait que créer un froid, ou pire un malaise entre eux. et il n’avait aucunement besoin de ça à l’heure actuelle. « think everything you want, i’ll say nothing. » pourtant, il espérait qu’elle ne soit pas déçue de simplement aller faire du skate en sa compagnie. après tout, si c’était d’un diner dont elle avait envie, elle n’avait qu’à lui demander. puis, cet accord qu’elle venait de lui proposer le fit rire. il tapait alors dans la main que la jeune femme lui présentait. voilà, qui était officiel, il choisirait le restaurant sur le chemin du retour. « if you can wear high heel, i think you’ll be able to stand on a skate. » sa petite victoire personnelle. Surtout qu’il n’avait jamais douter qu’elle y parviendrait. il ajouta d’ailleurs : « you’ll see, it’s not complicated at all. » il tourna alors la tête vers la fenêtre pour apprécier le paysage que la grosse pomme lui offrait. puis, il vu la grand étendu d’eau se dresser peu à peu devant ses yeux. ils étaient presque arrivés. deux minutes plus tard, le taxi s’arrêta et il tendit la monnaie au chauffeur en le remerciant pour sa discrétion, et ouvrit la portière de son côté, n’oubliant pas sa planche et le casque. cessi le suivit d’ailleurs de près. « we’ll take the ferry. » il restait cet éternel sourire collé aux lèvres, puis se dirigea vers l’embarquement.

_________________


≈ i was praying that you and me might end up together. it's like wishing for rain as i stand in the desert. but i'm holding you closer than most... 'cause you are my heaven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Lun 25 Sep - 2:03

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
la mine faussement vexée par les propos d'isaac, cessi, elle ne pouvait malheureusement pas retenir les centaines d'étoiles qui brillaient dans ses yeux, les mêmes qui prenaient vie dès qu'elle s'amusait avec lui. au final quand elle était en sa compagnie, tout court. les yeux miroirs de l'âme. les seuls qui s'honoraient de la cruelle vérité, de l'amour à sens unique qu'elle lui portait, trahissant alors ses mensonges appris par coeur, récités avec trop d'ardeur. « you should learn that wearing high heels is a real art my dear, as much a sport as skating. in fact, i bet that you would fall in no time. » elle lui tira la langue, gamine, puis elle laissa son regard se poser sur l'horizon, parfois sur son téléphone, les autres fois sur isaac. toutes suivies soupirs qu'elle n'arrivait plus à retenir, saveurs à l'amère. et enfin le taxi s'arrêta, et cessi, c'est surprise qu'elle quitta le véhicule, remerciant le chauffeur qui, avant de partir, lui envoya un clin d'oeil complice en désignant le rouquin du menton qui regroupait ses affaires. c'est complètement abasourdie qu'elle vit la voiture s'éloigner, jusqu'à ce qu'il ne devienne plus qu'un point jaune au loin. la nature des sentiments qu'elle portait à l'égard d'isaac se voyaient donc tant que ça ? fallait-il qu'elle les réfrenne ? ou au contraire, qu'elle laisse parler son coeur pour offrir la plus belle des tragédies à leurs spectateurs ? c'est son faux petit-ami qui la sortit de ses pensées. rêveuse, cessi, elle n'avait même pas reconnu l'endroit dont il avait tant cherché à l'épargner. « oh my god !!!! you are taking me to staten. are we really going ??? i can't believe it ! » alors qu'isaac se dirigeait vers l'embarquement, la jeune femme le doubla en courant vers le bateau. staten island était sans doute l'un de ses endroits préférés de new york, la campagnarde qu'elle était s'y sentait le mieux. sautillant d'impatience, elle faisait signe à isaac de la rejoindre, ayant déjà rejoint le pont supérieur. et c'est seulement une fois qu'elle le vit avec elle qu'elle se pencha, dos contre les barrières de sécurité et posa de façon tout à fait exagérée, cheveux dans le vent léger qui venait les heurter. « draw me like one of your french girls. » lui a t-elle demandé, la voix faussement aïgue et le regard délibérément enjôleur. pour ajouter du ridicule à la scène, elle posa l'un de ses doigts sur sa bouche comme les actrices de séries b pouvaient le faire lorsqu'elles jouaient l'innocence feinte. elle s'amusait cessi, essayait se changer les idées. ou du moins celles qui lui étaient destinées.

Spoiler:
 

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Mar 26 Sep - 2:05

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

l’enthousiasme constant de la jeune femme le faisait vibrer. c’était d’ailleurs l’une des choses qu’il appréciait le plus chez elle. parce que cessi, c’était le genre de fille qui s’émerveille aux petites choses de la vie, et qui pourtant font toute la différence. il était un peu comme elle sur ce point d’ailleurs, peut-être moins expressif, mais il savait apprécié la vie, ce qu’à son goût trop de gens semblait négliger. alors il souriait, bêtement, parce qu’être en compagnie de la jeune femme ça le rendait heureux. tout simplement. et c’est ce qu’il avait besoin, de simplicité. d’arrêter de constamment se torturer. suivant cette vague d’énergie, il gravit rapidement les marches pour arriver au point supérieur où plusieurs personnes se trouvaient déjà. des touristes, certainement. mais au fond, il s’en fichait bien. il ne la voyait qu’elle. il la suivit alors du regard, alors qu’elle se dirigeait sans grande surprise à la limite du pont. puis, il la vu prendre la pose, les cheveux qui embrassait le vent. il rit. sincèrement. parce que ça dépassait complètement son imagination. puis, par réflexe, il sortit son cellulaire de sa poche et prit quelques photos des différentes poses que la jeune femme prenait, certainement toutes plus ridicules les unes que les autres. il riait encore, de bon cœur, avant de dire : « i don’t draw living model, but i have to say, these photos are GEORGOUS. » elles l’étaient, et pour sûr qu’il avait l’intention de les conserver, très précieusement pour les sortir aux moments les plus opportuns. et toujours souriant, il s’approcha à son tour de la barrière avant de se pencher vers l’avant en appuyant sur la barre de métal. il faisait ainsi face à l’étendue alors que le traversier se mettait en marche. évidemment, il fut touché par la beauté du paysage qui se dressait sous ses yeux. puis son regard se reporta finalement vers la jeune femme qui n’était qu’à quelques centimètres de lui. « i’d like to live on a boat. wake up in the morning and see something like this. every day of my life. » mais ici, il ne parlait plus du paysage qui avait cependant réussit à l’amadouer. il parlait d’elle. et cette vision l’obsédait jusqu’au plus profond de son âme. mais évidemment, il n’avait pas l’intention d’amener cette précision. alors il reporta son regard vers les douce forme des vagues. mais il souriait. car son cœur était plein.

_________________


≈ i was praying that you and me might end up together. it's like wishing for rain as i stand in the desert. but i'm holding you closer than most... 'cause you are my heaven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Jeu 28 Sep - 16:46

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
là, face à l'étendue couleur bleu océan et isaac à ses côtés, cessi, elle aurait juré qu'il n'y avait pas meilleur endroit au monde. une vague de quiétude s'empara de tout son être alors que le ferry se mit en marche pour commencer sa traversée. lentement. doucement. le tableau était si apaisant. « i’d like to live on a boat. » son moment de sérénité brisé par la voix de son ami, elle ne lui en tenait pas rigueur. au contraire. « hm ? » son regard se détourna de l'horizon et vint se poser sur le visage d'isaac, tout autant oeuvre d'art. « wake up in the morning and see something like this. every day of my life. » le coeur pris alors de battements irréguliers, cessi n'arrivait pas à quitter le garçon des yeux. elle scrutait ses iris, cherchait à lui déchiffrer l'âme. comment de si jolies phrases pouvaient-elles la faire tant souffrir ? elle rêvait qu'il forme ses tendres poésies pour elle, rien que pour elle. maux d'amour. cessi, elle comprenait tout de travers, s'enivrait de ces mots qu'il lui offrait pour ne plus jamais remettre un pied sur terre. dans ses fantasmes, c'était d'elle dont il parlait, c'était elle qu'il voulait voir tout les matins à ses côtés. pour l'éternité. la gamine, elle ne savait que trop bien ne pas s'abandonner à ses chimères, mais cessi, stupide cessi, elle ne pouvait retenir son coeur qui voulait s'échapper de sa poitrine et rejoindre celui d'isaac. sans jamais quitter ses beaux yeux, elle murmura les premières choses qui lui passèrent par la tête. « yeah, i would like it too... » puis alors que les centimètres entre leurs deux visages venaient à être comblés, cessi, elle céda. à ses désirs, à ces envies. isaac. elle ferma les yeux et posa ses lèvres sur celle de son ami, mêla son souffle au sien. puis elle passa doucement sa main dans la nuque du rouquin et le rapprocha d'elle, sans ménagement. coeurs et corps à l'unisson. et avant même de se laisser complètement ensorceler par ce tendre baiser, cessi, elle se détacha. conte de fées avorté, elle pointa du menton un couple et un groupe de jeunes qui les observaient, se pensant discrets. « sorry, i didn't mean to scare you loverboy, we just had to play our parts. » sa voix n'avait pas tremblé -miracle- et sa bouche vint alors s'orner d'un joli sourire de façade, comme si les quelques dernières minutes ne s'étaient jamais écoulées, comme si ce beau baiser n'avait jamais existé. seulement, il suffisait de baisser les yeux pour voir les jointures de ses mains blanches, à trop serrer la rambarde pour ne pas tomber, ses jambes enclines à la lâcher.

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Jeu 28 Sep - 17:35

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

ne pouvant détacher ses yeux d’elle, il sentait son cœur battre au fond de sa poitrine. il ressentait tellement de sentiments qui le bombardait de toutes parts. il se sentait complètement perdu dans tous ces ressentis qui lui faisait perdre la tête. et alors qu’il s’abreuvait des paroles de la jeune femme, il eut un léger pincement au cœur. car évidemment, ils ne parlaient pas de la même chose. ils étaient sur deux planètes bien différentes, leurs sentiments étaient à mille lieux. et ça lui faisait mal. car cet amour à sens unique était certainement ce qu’il avait pu ressentir de plus réel. elle l’obsédait, jour et nuit, mais ça, il ne pouvait pas lui dire. mais comment il aurait aimé lui dire ce qu’il ressent. aimer lui partager toutes ses incertitudes, ses craintes. mais non. il devait être raisonnable. redescendre sur terre, s’éloigner de son imaginaire. pourtant, son cœur s’emballa au toucher de ses lèvres sur les siennes. ou plutôt dire que son cœur explosa. parce que c’était tellement inattendu, il était pris de court. pourtant, il sentait toute la passion derrière ce baiser, et revint remettre en doute toutes ses réflexions. et si elle aussi était perdue dans toute cette histoire. et si elle aussi ressentait quelque chose de réel. et si c’était bien plus qu’un simple contrat à ses yeux. et si… mais elle se détache, elle s’éloigne. et il est encore plus perdu isaac. il ne comprend pas ce qui vient de se passer. il ne comprend pas pourquoi elle s’est arrêtée, alors qu’ils étaient en train de s’enflammer. et là, il tombe de haut. convaincu que c’était bien réel, ses mots agissent tel un poignard qu’il reçoit en plein cœur. et à cet instant bien précis, rien ne va plus. « yeah… i’ve seen them too. » il se racle la gorge isaac. parce qu’il est mal à l’aise des faux espoirs qu’il s’était fait. objet de ses désirs, pourtant intouchable. et ce n’était pas près de changer. et tout ça le faisait terriblement souffrir. et malgré le sourire que lui affichait la jeune femme, il ne put cette fois pas lui répondre. alors il reporta son regard vers l’horizon. mais ce vide qui s’était créé au fond de sa poitrine ne s’était qu’agrandit. car il avait l’impression qu’on venait de lui arracher le cœur. mais tout ça, c’était de sa faute. uniquement de sa faute. il n’y avait que lui pour penser qu’il se passait quelque chose de plus entre eux que cette amitié. mais il aurait tellement souhaité. mais voilà que tous ses espoirs venaient de s’envoler en fumée. « i can’t wait to get to the place i wanna show you. » il tentait d’agir normalement, mais à son sens ses mots sonnaient faux. car il était tombé de haut, et se demandait s’il arriverait à se relever sans séquelles.

_________________


≈ i was praying that you and me might end up together. it's like wishing for rain as i stand in the desert. but i'm holding you closer than most... 'cause you are my heaven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Dim 1 Oct - 22:11

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
cessi tentait vainement de se concentrer sur l'horizon. le fantôme des lèvres d'isaac caressant encore les siennes, elle se retenait d'y apposer ses doigts, comme si, ainsi, elle allait le toucher lui, le retrouver tout entier. le coeur encore battant, elle lui sourit. pas lui. et alors qu'il se détourne d'elle pour fixer un point lointain, cessi, elle prend son temps pour le détailler. elle connaît ses traits par coeur à force de passer des heures à l'observer mais, chaque fois, elle n'en est pas moins subjuguée. elle sait que ses yeux brillent avec une certaine intensité quand ils se retrouvent tous ensemble avec la bande. elle perçoit son léger froncement de sourcils quand quelque chose le surprend ou le déçoit. elle reconnaît le sourire qu'il ne réserve qu'à elle. cessi, elle connaît isaac. elle connaît tout parce qu'elle est amoureuse de lui. « i can't wait either. » soupirait-elle, consciente que quelque chose n'allait pas. plus. c'était la première fois qu'isaac se montrait aussi renfermé alors que jamais il ne l'avait été, si ce n'est pour rigoler. et tout ça à cause de son foutu baiser. cessi elle se claquerait mentalement d'avoir cédé à ses envies, à ce désir qui la consume nuit et jour pour son ami. elle avait été si transportée que ses doigts tremblaient encore légèrement. cessi, elle avait échappé à un cuisant râteau en voyant apparaître un groupe de jeunes derrière l'épaule d'isaac, qu'elle s'était empressée de lui pointer. et malgré la froideur du silence qui les entourait, le coeur de cessi ne cessait son ballet alors qu'elle rejouait dans sa tête leur brûlant échange sous le moindre de ses aspects. ce n'est que quand elle s'était détachée qu'isaac avait changé. quittant les traits fascinants du gamin, elle reporta son attention vers le lointain. elle comprenait. elle se dégoûtait. elle le dégoûtait. isaac était clairement gêné par la situation, il ne pouvait plus assumer la comédie qu'ils livraient au monde. en même temps, elle le comprenait. ça devait être dur de se la coltiner du matin au soir, du lever au coucher. même si leur relation n'était que papier, jamais cessi ne l'avait vu ramener une fille à l'appartement en cachette, ni même répondre aux sourires des serveuses quand ils étaient avec leurs amis dans les bars ou restaurants. peut-être fallait-il qu'elle lui donne sa bénédiction, le libère du terrible boulet qu'elle était. voilà, c'était ça son problème. devoir la supporter, feindre l'intimité. le vent s'était levé et heurtait les yeux de cessi qui coulaient alors. même mère nature la narguait, cessi elle était seule responsable de son malheur. elle sécha rageusement les perles qui caressaient ses joues. « isaac. » le ton était impérieux, l'intensité tremblotante. elle allait lui dire, tout lui avouer de sa voix cassée. elle en était décidée. enfin. après tant de mois passés à mourir d'amour, elle embrassait son destin. alors qu'il se retournait vers elle et qu'elle ouvrait la bouche, les cloches du ferry sonnèrent, annonçant leur arrivée à staten. elle avait dû se perdre dans ses pensées plus longtemps que prévu. gênée par cette intervention soudaine, tout le courage qu'elle avait réussi à rassembler s'évapora aussitôt qu'elle croisa le regard du rouquin. « hum. i mean.. hum. let's go. » c'est elle qui attrapa le skate d'isaac alors qu'elle le laissait reprendre son casque. « take me wherever you wanna go. i'll follow. » si elle écoutait son coeur, elle lui aurait déjà sauté sur les épaules et il l'aurait emmené au bout du monde. comme d'habitude. mais là, elle savait le gamin dégoûté alors elle veillait à ne pas plus le toucher.

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Dim 1 Oct - 23:15

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

il savait que son regard était porté sur lui. il sentait celui-ci le transpercer. à ses côtés, il avait l’impression d’être un livre ouvert, comme si elle pouvait déceler chacune de ses pensées. ça le terrifiait isaac, parce qu’il avait bien des choses à cacher. alors, il tentait de se fermer, pour ainsi créer une distance, qu’elle ne puisse pas voir le fond de ses pensées. c’était mieux comme ça, qu’il se répétait sans cesse, si bien qu’il avait même fini par le croire. bien sûr, c’était absurde de penser de la sorte. mais voilà la seule protection qu’il avait réussi à se créer. n’osant même pas regarder la jeune femme, de peur de trahir tout sentiment, il se concentrait plutôt sur l’étendu d’eau à perte de vue. c’était beau, tout particulièrement beau. mais voilà que ça n’arrivait pas à panser son cœur maintenant en mille morceaux. sa gorge s’était nouée, et à partir de là, il n’osait plus parler. parce qu’il savait que chaque tentatives ne viendrait qu’aggraver les choses. pourtant voilà qu’il commençait à ne plus supporter ce silence devenu trop pesant. parce qu’il savait pertinemment que c’était de sa faute. ou plutôt de la faute de ses stupides sentiments qu’il n’arrivait pas à se débarrasser. et à cet instant, il comprit pourquoi il avait fuit tous ces sentiments pendant si longtemps. il comprit qu’on ne pouvait trouver en l’amour que la destruction et la douleur. puis, il sorti brusquement de ses pensées. et son propre nom résonna dans ses oreilles. prononcé d’une manière qu’il n’avait jamais entendu auparavant. mélangé à se regard nouveau, qui lui donna des frissons. et là, il comprit qu’il était allé trop loin. qu’en tentant de se détacher de tous les sentiments qui lui rongeaient l’âme, il avait totalement négliger son amie. et bien qu’il s’en était voulu pour tous ses faux-espoirs, il s’en voulait encore plus d’avoir fait souffrir la jeune femme avec ses états d’âme. alors, sa gorge se noua de nouveau, et alors qu’il s’apprêtait à lui répondre, il entendit la sirène du bateau qui venait de confirmer qu’ils étaient arrivés. mais il aurait voulu lui dire quelque chose, lui demander pardon, sauf qu’elle fut plus rapide. et elle semblait d’un seul coup avoir totalement changer de discourt. « take me wherever you wanna go. i'll follow. » cette phrase résonnait dans ses oreilles. puis à nouveau un léger pincement au cœur. pourtant voilà qu’elle suivait déjà les autres passagers en direction de la sortie. il aurait voulu lui dire quelque chose, mais il ne pouvait pas. pas devant tous ces gens. c’est donc à peine qu’ils furent sortis du traversier, qu’il agrippa la main de la jeune femme pour l’attirer un peu à part de toute cette masse de gens. et là, il était prêt à lui demander pardon. « listen, i’m sorry about the kiss. » il était surtout désolé de l’épisode qui avait suivi ce baiser. l’épisode où il avait décidé de lui fermer son cœur, de peur qu’elle y voit là ses propres sentiments, mais qui aurait bien fait de la blesser. « i wasn’t expecting that at all. » la surprise, oui, mais aussi par rapport à tous les faux-espoirs qu’il avait pu se faire. et encore une fois, c’était de sa faute. uniquement. « of course, it’s okay, i understand why you did it… but please, next time, just tell me before and i will not act like a total jerk. » puis, il s’approcha d’elle, avant de venir passer ses bras autour d’elle et la serrer. il ne le faisait pas pour la comédie, mais plutôt pour se faire pardonner d’être un si mauvais ami. il sentait son cœur battre plus vite, mais décidait de l’ignorer. c’était celui de la jeune femme qui l’importait vraiment. mais une chose était sûre, c’est que comme ça, près d’elle, il se sentait bien.

_________________


≈ i was praying that you and me might end up together. it's like wishing for rain as i stand in the desert. but i'm holding you closer than most... 'cause you are my heaven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Lun 2 Oct - 2:06

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
la gamine suivait la foule qui descendait du bateau, ravie d'échapper à la tension née sur le traversier. un sourire vint orner ses lèvres alors qu'un petit garçon louchait sur le skate d'isaac qu'elle avait toujours en main. il avait l'air impressionné, c'est ainsi qu'une vague de fierté vint s'emparer d'elle avant que l'enfant ne disparaisse alors qu'isaac lui attrapait la main pour l'emmener loin. elle ne savait que trop quoi penser et réprima ses songes en voyant leurs mains entrelacées. ses pensées chassées, elle reporta toute son attention sur son partenaire pour la soirée. « listen, i’m sorry about the kiss. » cessi, elle s'étouffa. le sparks venait de tellement la surprendre qu'elle eut du mal à déglutir. une aquarelle de tristesse vint s'emparer de son être, bleus à l'âme. sa théorie confirmée, la gamine était malheureuse. il ne voulait pas d'elle au point de s'excuser pour un simple baiser. « i wasn’t expecting that at all.. » cessi, elle le coupa sans chercher à comprendre en quoi ces mots venaient de détruire ses terribles théories. « don't be sorry, isaac. please. it's all my fault. it wasn't okay. » il y avait eu des centaines de baisers volés, des milliers d'oeillades enflammées, jamais ils ne s'en étaient excusés. « of course, it’s okay, i understand why you did it… but please, next time, just tell me before and i will not act like a total jerk. » cessi, elle retint un rire aux accents affreusement ironiques. elle avait agi sous l'emprise de ses désirs, baiser non prémédité. comme sur le ferry, elle eût envie de tout lui avouer. seulement, voyant son beau sourire et sentant le pouce du gamin s'agiter contre le sien, elle n'eût pas d'autre choix que de lui mentir. une nouvelle fois. elle fait ça pour eux deux, parce qu'elle préfère l'avoir comme simple ami plutôt que de ne plus l'avoir dans sa vie, cessi. alors elle s'adonne à ce qu'elle savait faire de mieux. son cinéma. « man, i didn't wanna ruin the magic of the moment. did you feel the love in the air ? i couldn't resist. look at you. » lui envoyant un sourire qu'elle voulait sincère (et qui l'était très certainement), elle reprit. « just kidding, you should've seen your face. isaac, i promise that next time i'll kiss you, i'll warn you. are we good now ? » à sa grande surprise, c'est isaac qui se rapprocha d'elle et l'entoura de ses bras. sentant son coeur battre comme un fou au tendre contact retrouvé, elle ne pût s'empêcher de fermer les yeux et de savourer alors qu'il la serrait. doucement. la tête posée contre le torse du garçon, elle aurait juré entendre son palpitant résonner jusque dans la poitrine d'isaac, tambour battant. et ils restèrent ainsi de longues minutes, un instant défiant le temps, l'arrêtant tout simplement. cessi se détacha la première, tout son corps criant, pleurant l'intimité brisée. « come on cowboy, sun is nearly down and you've got a lesson to give. » et il ne fallût pas longtemps à cessi pour joindre à nouveau leurs deux corps ; cette fois-ci elle ne se priva pas et sauta sur son dos. la tête enfouie dans le cou d'isaac, s'enivrant de son parfum, elle se sentait bien, là. enfin. finalement, l'endroit qu'elle préférait de new york, c'était dans ses bras.

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Mar 3 Oct - 3:34

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

la confusion l’empare, ça se voit, ça se sent. et pendant l’espace de quelques instants, il a l’impression de n’être qu’un gamin à ses yeux. après, elle a raison de le croire, c’est vrai qu’isaac, c’est loin d’être la personne la plus mature qui soit. il fait preuve de professionnalisme à l’agence, lors des shootings, mais quand on sort de sa vie professionnelle pour s’intéresser à sa vie privée, c’est un grand gamin. il aimerait parfois gagner en maturité, du jour au lendemain, surtout qu’il sait très bien que ses ainés lui en tienne parfois rigueur. mais ça, ce n’est pas lui. il est comme ça, il assume parfaitement qui il est. et une chose est sûre, il ne souhaite en aucun cas être quelqu’un d’autre. après, d’un autre côté, il n’en veut pas aux autres de lui reprocher ce manque de maturité. sauf que cette fois, ça lui permet de comprendre quelque chose. maintenant, il sait pertinemment pourquoi cessi préfère le photographe. parce que lui, au moins, il sait faire autre chose que s’amuser. il pince alors les lèvres isaac, et cessi le remarque. mais il ne répond pas à sa remarque. pas directement du moins. sauf que son corps qui se colle au sien dans cette étreinte réconciliatrice vient marquer la fin de ce malaise entre eux. ils sont donc tous les deux prêts à passer à autre chose. c’est pour le mieux. puis les secondes passent, et les secondes deviennent des minutes. et au fond, il est si bien isaac qu’il n’ose même plus bouger. cette étreinte aurait donc pu durer encore très longtemps, mais la jeune femme s’en détacha doucement, lançant place à un sourire sur le visage du jeune homme, derrière lequel se cachait une pointe de tristesse. mais il avait regagné son entrain, avait fait le tri provisoire de ses pensées. il était prêt à attaquer cette tâche qu’elle lui avait confié, cette tâche qui selon ses dires allait certainement être colossale. Puis, sans qu’il ne s’y attende, la jeune femme sauta sur son dos. « i hope you’re ready princess. » et il était parti. il riait isaac, surtout qu’il était prêt à la porter jusqu’au bout du monde. chose sûr, c’est qu’il n’avait pas à se plaindre. cessi, c’était un poids plume. et puis, ils étaient à peine à un demi mile du parc où il comptait l’amener. le paysage plus que familier se dresse alors sous ses yeux et il sourit de nouveau. parce qu’il s’est toujours senti bien ici. et ce n’est pas prêt de changer. il laisse alors la jeune femme remettre les pieds sur terre alors qu’il regarde un peu partout. évidemment, c’est calme. comme ce l’est presque toujours. puis il se dit que l’heure doit avoir quelque chose avec le fait que le parc soit désert. il se tourne alors vers cessi. puis sourire fendu jusqu’aux oreilles il lui tend finalement le casque. « helmet for the lady. » évidemment, il sait qu’elle n’en sera pas ravie, elle lui avait bien fait comprendre quand il avait décidé de l’apporter, mais c’était pour sa sécurité. « we’ll start at the beginning. » il prend alors la planche qu’elle tenait pour la déposer par terre. « strong leg at the front, you’ll push with the other. » certes, il s’emportait peut-être un peu de la faire embarquer sur la planche dès le début, mais il resterait proche. puis, il se disait que tant que la planche n’était pas en mouvement, il n’y aurait pas trop de danger. posant ses mains sur la taille de la jeune femme, il s’assurait d’une certaine stabilité dans la position qu’elle empruntait. il regarda alors cette position, et se dit que c’était pas trop mal. « your back leg should be here. » puis il se penche pour lui montrer l’endroit exact où son pied devait se placer.  Puis voyant que la stabilité n’était encore tout à fait acquise, il se releva pour la retenir avant qu’elle ne manque de tomber. « are you alright ? »

pour ton plus grand plaisir Arrow :
 

_________________


≈ i was praying that you and me might end up together. it's like wishing for rain as i stand in the desert. but i'm holding you closer than most... 'cause you are my heaven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Ven 6 Oct - 0:48

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
princesse. il l'a appelée princesse. oh, il lui donne bien des surnoms, mais jamais ils n'avaient eu une telle saveur. son coeur tambourine encore trop fort contre ses côtes. si isaac n'arrête pas, il explosera. et elle ferme les yeux, toujours la tête nichée dans le cou du beau roux. quel bonheur. elle s'enivre du délice, cessi, priant pour que cet instant dure indéfiniment. éternellement. jusqu'à ce que, comme attendu, le gamin arrive à une halte. doucement, elle ouvre les yeux, se tire de ses rêveries. un énorme skatepark apparaît sous ses yeux, désert. puis alors qu'isaac desserre lentement sa prise sur les jambes, la jeune femme prend le temps de bien se stabiliser pour ne pas finir les fesses par terre. bien évidemment elle a remarqué le casque qui trône encore sur le coude du garçon et se détache un peu de lui pour ne pas avoir à le porter. elle espère qu'il va oublier, même si elle sait pertinemment que c'est pour sa seule sécurité. seulement, au vu du sourire resplendissant qu'il lui envoie, l'idée ne s'est pas échappée de son vil esprit. « i swear to you, as long as i'm alive i'll not put that on my head. » deux minutes plus tard, après avoir juré sur l'honneur ne jamais porter une telle abomination, cessi palmer se tenait debout devant la planche. casque sur la tête, évidemment. « strong leg, strong leg... what's a strong leg ? is it the one where i've got more muscles ? » montant sur la planche tout en gardant l'un de ses pieds à terre, la gamine n'était pas rassurée. même sans mouvement et avec isaac auprès d'elle, elle sentait que la planche pouvait se dérober sous ses pieds à tout instant. alors qu'elle voulait le faire remarquer, il posa ses mains sur ses hanches et ce contact eût comme don de lui couper toute envie de se plaindre. elle qui s'était persuadée qu'elle pourrait oublier le baiser d'il y a quelques dizaines de minutes, elle se prenait là une claque magistrale. elle était naïve. naïve de penser que des sentiments aussi forts que ceux qu'elle avait vis à vis d'isaac pouvaient s'annihiler ainsi. ses seules mains posées sur sa peau suffisaient à la faire chavirer, frissonner. fuyant son regard le plus possible sachant très bien qu'elle allait refaire une bêtise, cessi trouva la planche à ses pieds étonnement fascinante. appliquant religieusement les conseils de son ami, cessi voulait à tout prix se lancer, se détacher de son emprise sur sa taille. mais isaac ne semblait pas du même avis, ne cessant de se pencher vers elle, les contacts toujours plus exquis. c'est quand il se baissa qu'il la lâcha enfin. seulement cessi, perdue dans ses songes les plus fous, elle en avait presque oublié l'engin sur lequel elle tenait et manqua de tomber. à l'arrêt. c'est isaac qui se releva et vint la prendre dans ses bras. son coeur se stoppa. encore une fois. ne voulant pas succomber à ses pulsions, la jeune femme s'empressa de se dégager de son étreinte. « i'm alright, thank you. » elle avait sorti ça précipitamment cessi, un peu trop sèchement également. la scène avait des airs de déjà vu et elle voulait éviter à tout prix cela. alors bêtement elle se lança. elle resta en équilibre quelques mètres avant que la planche ne parte en avant et elle en arrière, tombant à la renverse. elle jura par cent fois. « i'm a fucking loser. » soupira t-elle alors qu'elle entendait isaac qui la rejoignait. elle observait alors ses paumes de main éraflées. ça ne lui faisait pas mal. c'était auprès de son coeur qu'était centralisée sa douleur.

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Lun 9 Oct - 4:48

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

peut-être était-ce dû à l’adrénaline qui l’avait envie d’un seul coup ou cette proximité flagrante, mais au creux de sa poitrine, isaac sentait son cœur à la chamade. il en oubliait presque la réalité qui les entourait. leur réalité qui lui semblait devenir de plus en plus lourde à porter au fil des semaines. car si au départ le jeune homme ne se prenait pas au sérieux, qu’il s’amusait à jouer les faux couples avec cessi. si bien qu’il s’était fait prendre au jeu. sentiments bien réels qui emplissaient tout son être, mais qui ne laissait place qu’à un malaise profond, une peur bleue de tout avouer à la jeune femme. parce qu’à ses yeux, il n’avait rien à gagner, mais plutôt tout à perdre en lui faisant part de ses sentiments. alors il préférait se taire, apprécier ces moments en sa compagnie, sans se faire à nouveau de faux espoirs injustifiés. et bien que son cœur tambourinait dès qu’il était près d’elle, il se contenterait d’afficher un sourire, d’agir naturellement. mais alors qu’il s’emportait, la jeune femme le ramena sur terre par sa remarque peut-être un peu plus brusque que ce qu’il avait l’habitude avec elle. mais il ne s’en fit pas trop, parce qu’il eut l’impression qu’elle s’emportait plus d’avoir manqué de tomber que si ces mots lui était véritablement destinés. puis, il se surprit à déceler un élan nouveau dans le regard de la jeune femme. et avant même qu’il ne dise quoi que ce soit, elle s’était lancée sur le skate, comme si elle ne voyait que la réussite d’une telle tentative. mais au moment même qu’il comprit que c’était une mauvaise idée, et qu’il était prêt à lui dire de s’arrêter avant qu’elle ne se blesse, elle tombait déjà de la planche. c’est donc sans réfléchir plus longtemps qu’il s’approcha d’elle. et alors qu’il allait lui demander à nouveau si elle allait bien, il comprit que ce n’était pas du tout le moment alors que cessi pestait ce premier échec. sourire qui se voulait rassurant aux lèvres, isaac se pencha vers elle pour l’aider à se remettre sur ses pieds. mais alors qu’il s’apprêtait à prendre ses mains, il se ravisa bien vite en voyant qu’elles étaient abîmées, agrippant plutôt ses avant-bras pour éviter de la blesser davantage. puis, dès qu’elle fut debout, il prit ses deux mains dans les siennes pour contempler l’ampleur de la chute. « your hands… » il se sentait responsable pour ça isaac, parce qu’il savait bien qu’il aurait dû lui dire d’y aller doucement. peut-être aurait-il mieux fait de lui expliquer les bases avant de la faire monter sur le skate. enfin, dans tous les cas, il savait bien qu’il aurait dû faire ça autrement. alors il laissa glisser ses pouces sur le dos des mains de la jeune femme avant de les joindre et d’y déposer un délicat baiser. évidemment, sur le coup, il n’avait pas projeté que ce geste puisse paraître étrange aux yeux de la jeune femme. il était accroché à ce souvenir de sa mère qui faisait la même chose alors qu’il se blessait quand il était encore qu’un gamin. pourtant, il savait qu’ici, ce n’était pas tout à fait approprier alors qu’ils étaient amis. mais ne voulant pas à nouveau créer un froid, il dit plutôt : « you must clean that. » bon évidemment, ils n’avaient rien pour désinfecter les éraflures, mais il y avait certainement des toilettes publiques où elle pourrait rincer ses mains et les nettoyer avec du savon. c’était ce qu’il y avait de mieux à faire dans cette situation. « but please, don’t say you’re a loser cess’. you don’t know how many times i’ve fallen when i was learning. » puis, il ne put s’empêcher de lui offrir un sourire qui se voulait réconfortant.

_________________


≈ i was praying that you and me might end up together. it's like wishing for rain as i stand in the desert. but i'm holding you closer than most... 'cause you are my heaven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cessi Palmer
HOW DEEP IS YOUR LOVE
avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 648
∘ dollars : 1340

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (●●●●◌) isaac, serri, bebe, paige
∘ languages: [fr+en]

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Mar 10 Oct - 1:39

well, you're the best i've ever seen
and i'm your dying beauty queen
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
alors qu'elle levait les yeux vers le ciel qui s'assombrissait à chaque heure qui passait, cessi soupira une nouvelle fois. il y avait mieux comme fuite... là elle était tombée à quelques mètres seulement d'isaac. la jeune femme voulait plus que tout l'éviter, parce qu'elle savait pertinemment qu'elle serait incapable de lui résister. et c'est mal. mais elle ne pouvait pas non plus se dérober à la leçon qu'il lui offrait gracieusement, après tout ce long trajet et tout simplement le fait que c'est elle qui le lui avait réclamé. c'est alors qu'isaac se pencha vers elle et l'aida à se relever. il était toujours là. mieux qu'un chevalier servant, il était son prince charmant. cessi avait remarqué qu'il avait fait exprès de lui tenir les avant-bras et non ses mains, décorées désormais de plaies ouvertes. pourquoi fallait-il qu'il soit en plus aussi attentionné ? la jeune femme ne retint pas son soupir, qui passerait de toute manière pour conséquence de sa chute et non de ses sentiments étouffants pour lui, amour délicieusement pesant. elle voulait aller chercher le skate qui était parti loin, prête à fuir une nouvelle fois quand le gamin lui attrapa doucement ses mains. « your hands... » elle devrait être habituée maintenant cessi. rien n'y fait. à chaque fois qu'isaac a de tendres gestes d'affection à son égard, la poupée fond, son ventre est habité de mille papillons. comme muette, elle ne peut rien répliquer à isaac, qui caresse doucement ses paumes, vient y déposer un doux baiser. ce n'était pas comme toutes ces fois qui vivent encore dans ses souvenirs d'enfance, il y avait quelque chose d'incroyablement intime dans la façon de faire d'isaac. l'électricité dans l'air se faisait ressentir et cessi jura qu'il fallait qu'elle parte d'ici avant de faire quelque chose qu'elle allait regretter une nouvelle fois. c'est alors qu'isaac ouvrit la bouche. elle soupira de soulagement. rien de romantique dans ses propos. « you just magic-kissed them, i swear it doesn't hurt anymore. » et comme toujours, il trouva encore un moyen de la rassurer. et comme toujours, avec un sourire pour lequel elle était prête à se damner pour l'éternité. détachant ses mains de celles d'isaac à contre-coeur, elle ne pouvait tenir plus longtemps sans que son coeur ne lui fasse du mal. « you ? falling from your skate ? i can't believe it, this thing is like... an extension of yourself. » elle partagea un regard complice avec lui, souriant à pleines dents. ça faisait du bien. ça lui rappelait les temps où rien n'était plus compliqué que maintenant. « come on cowboy, remember you've got a lesson to give and i've got a restaurant bill to pay. » puis sans attendre, elle courra vers le skate qui s'était arrêté un peu plus loin, en profitant pour respirer un peu. elle ne savait guère si ces grandes bouffées d'air frais l'aidaient, car en se retournant, son regard se posa sur le beau sourire d'isaac et le contenu de ses poumons fût comme envolé. elle le rejoignit et se plaça à ses côtés, comme tout à l'heure, en prenant garde cette fois-ci à ne pas trop le frôler. « so... i don't know if you've seen it but we just recieved a letter from steinheim publications this morning. actually it was just for you but i totally read it. it was an invitation, something that sounded really posh. you know the ball serri can't stop talking about. » lui adressant un sourire, elle continua. « do you have someone in mind to be your plus one ? »

_________________

you'll be mine and i'll be yours, all i know since yesterday is everything has changed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 1016
∘ dollars : 1783

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (free) cessi, daphne, sparks, aaron, ruby.
∘ languages: fr - fr/eng

MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   Mar 10 Oct - 19:15

COME AWAY WITH ME
CESSI PALMER & ISAAC SPARKS

ça le rassure qu’elle lui dise qu’elle n’avait pas mal. ou du moins, plus mal. parce qu’il s’en voulait un peu pour cette chute qu’il croyait avoir pu éviter. sauf que voilà, il était trop tard pour éviter cet accrochage, mais pas trop tard pour prévenir une future chute. puis, elle lui décrocha un nouveau sourire alors qu’elle semblait surprise qu’il ait pu faire de nombreuses chutes alors qu’il apprenait lui-même à tenir sur un skate. mais bien évidemment, ce n’était pas inné l’apprentissage d’un tel sport et même s’il s’était toujours assez bien débrouillé, il n’en restait pas moins que pour être aussi à l’aise sur un skate qu’il l’était aujourd’hui, il avait dû tombé de nombreuses fois, mais surtout se relever, et continuer. l’enthousiaste de la jeune femme lui fit alors chaud au cœur, alors qu’il se voyait en elle, dans cette curiosité débordante et cette énergie toujours palpable. il la regardait, ou plutôt la contemplait alors qu’elle s’éloignait légèrement pour aller chercher la planche qui se trouvait à quelques mètres d’où il se trouvait. puis elle revient, de ce pas enjoué, et il peut s’empêcher d’avoir ce sourire collé aux lèvres. parce qu’il est heureux à cet instant précis. il a l’impression que tout est simple, qu’ils sont à l’abris du monde entier sous le soleil qui ne tardera pas à disparaitre d’ici quelques minutes, pour laisser place à la douce et mystérieuse nuit. mais il ne peut s’empêcher de réaliser que justement, avec la nuit qui approche, ils ont de moins en moins de temps pour qu’il lui apprenne à être fonctionnelle sur un skate, ce qui n’est pas encore tout à fait le cas. puis, il se retourne vers elle assez brusquement alors qu’elle lui parle d’une certaine réception dont il ne savait presque rien. « really ? i have received an invitation for this thing ? damn. » puis, il ne pu s’empêcher de rire un peu. il ne savait pas du tout ce qu’il ferait à ce bal. en fait, il ne comprenait pas pourquoi il avait reçu une invitation. « let me think… no i think i’ll go alone » il la regardait avec cet air faussement sérieux. puis à la simple pensée de sa propre personne en costard, seul à cette soirée, il pouffa. « i’ll go only if you come with me. » évidemment, c’était ce que son agent aurait attendu d’eux, qu’ils y aient ensembles. sauf qu’en lui demandant de l’accompagner, isaac n’avait pas en tête de satisfaire ce contrat. non, il souhaitait seulement passer une soirée en compagnie de la jeune femme. même s’il savait d’avance que ce n’était pas du tout son genre de soirée, pour tout dire. puis, lui offrant à nouveau un sourire, il se redressa un peu et prit la planche qu’elle tenait toujours dans ses mains. sourire aux coins de ses lèvres, il lança : « we’ll try something else » il déposa alors la planche par terre et posa son pied gauche à l’avant, bien parallèle à la planche. « watch and learn. » il se donna alors quelques poussées avec sa jambe droite et avança tranquillement. il prenait le temps d’exagérer ses mouvements pour bien que la jeune femme comprenne ce qu’elle devait faire. il s’éloigna alors de quelques mètres, avant de faire demi-tour et de revenir vers elle et recommença quelques fois ce petite manège. « your turn now. » il s’était arrêté, à quelques pas d’elle et poussa la planche en sa direction. évidemment, il ne s’attendait pas à ce qu’elle réussisse parfaitement, mais il se disait que de cette manière elle apprendrait de sa propre manière, comme il avait lui-même fait il y a déjà de nombreuses années. « gently and slowly. » il lui faisait totalement confiance. et cette fois, il projetait de la suivre de très près.

_________________


≈ i was praying that you and me might end up together. it's like wishing for rain as i stand in the desert. but i'm holding you closer than most... 'cause you are my heaven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: — come away with me, isaac.   

Revenir en haut Aller en bas
 
— come away with me, isaac.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isaac Asimov - Le Cycle de Fondation.
» #071348770530, Isaac L. Snow
» The Binding of Isaac: Rebirth
» Look into my eyes it's where my demons hide. (Isaac)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ BE THE BOLD TYPE :: iii □ new york, usa. :: staten island-
Sauter vers: