AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 — soft desires whisper black prayers under the sky. (w/cole)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jo Calloway

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 260
∘ dollars : 1124

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (ryke, daphne, cole, kate, sam, tc, daël&hendrix, aaron&halie)
∘ languages: french // english.

MessageSujet: — soft desires whisper black prayers under the sky. (w/cole)   Sam 23 Sep - 19:48


siren song
like a fury
mad melody
making chaos
"hey baby girl" sont les premiers mots que jo chuchote quand le bambin finit dans ses bras, déposé par sue qui file travailler. elle n'y fait guère attention, à cet acte de confiance qui ne lui est en aucun cas familier. pourtant, elle sait pertinemment que personne ne poserait sciemment son bébé dans les bras de jo, parce que jo tombe et hurle et est tout ce qu'une mère ne devrait pas être. mais cela n'empêche pas sue qui, sans hésitation, dépose mia contre jo, adresse un sourire à la jeune femme avant de s'évader par la porte d'entrée en promettant de lui offrir un verre ce soir. elle est jolie, sue, quand elle est heureuse. elle a des airs de vent automnal: tout en douceur, délicatesse, qui provoque la danse des feuilles et le bruissement des branches. jo voudrait la remercier. ne le fait pas.

le temps passe: les heures s'écoulent entre la sieste de mia et les repas. jo mange avec le bébé et s'allonge contre elle le temps qu'elle se repose. c'est doux. c'est facile de se plonger dans cette vie qui n'est pas la sienne. on lui demande, parfois, à jo. on ne sait pas comment elle fait pour accepter que son bébé soit à d'autres. et elle ne pourrait pas vraiment l'expliquer non plus, si ce n'est qu'elle aime mia plus que tout au monde mais que le bébé, aussi adorable soit-il, n'est qu'à moitié le sien. que jo l'aime ici, maintenant, entre deux siestes et deux repas, mais ne serait pas capable de prendre soin d'elle le reste du temps. parce que jo est tempête, jo est ouragan: elle n'est pas encore mère. ne le sera surement pas avant plusieurs années. elle est à peine femme, encore trop gamine.

on lui demande si elle regrette, aussi. parce que c'est ce dont on parle le plus dans les médias: de ces mères qui offrent leur progéniture pour ensuite les réclamer, les traits fatigués mais le coeur plein d'un amour enflammé. pas jo. elle est vraiment heureuse de la situation. du couple. cole et sue sont adorables, sont fascinants, sont tout ce que jo aurait voulu avoir comme parents. ils méritaient d'avoir un bébé et jo ne regrette pas un seul moment de leur avoir donné le sien.

et puis, il faut regarder mia. chose que fait jo à l'instant, les yeux vrillés sur le bébé qui est posé sur ses genoux, allongée et amusée, les bras tendus vers les sommets. elle est adorable, camilia, personne ne regretterait d'avoir un bébé comme ça. c'est d'ailleurs la pensée qui est en train de traverser l'esprit de jo quand la porte d'entrée s'ouvre. "cole?" elle demande un peu fort en appuyant ses doigts sur le ventre de mia, la regardant gigoter pour éviter les chatouilles. "je crois que papa est à la maison, mia." puis elle s'approche du bambin, pour demander d'une voix ridicule: "tu penses qu'il va nous faire des pancakes pour le goûter?"

_________________
DANGER: mouth operates faster than brain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 114
∘ dollars : 954

MessageSujet: Re: — soft desires whisper black prayers under the sky. (w/cole)   Dim 24 Sep - 19:11


≈ ≈ ≈
{ Hold out my hand, don't worry I've got you
I ain't leaving, won't leave without you.}
crédit/ tumblrBobi Andonov.

Cole avait passé la journée au bureau pendant que Jo s’occupait de Mia sa fille. De son côté, Sue avait aussi repris le travail et l’aide que leur apportait Jo était inestimable. Elle était toujours présente lorsqu’ils avaient besoin d’elle alors qu’elle n’en avait aucunement l’obligation. Cole avait conscience de ce qu’on pouvait dire sur sa relation avec Jo, que ce n’était pas normal que la mère porteuse de son enfant soit sans arrêt dans le coin. Ce n’était pas normal qu’ils s’entendent aussi bien et qu’ils se regardent de cette façon-là. Beaucoup l’avaient prévenus qu’elle risquait de vouloir reprendre ses droits sur l’enfant, mais Cole savait que ce n’était pas le cas. C’était autre chose qui était en train de se passer sous son toit. Il ne savait pas exactement quoi, mais ce n’était pas malsain comme tout le monde peut l’imaginer. Cole pouvait aisément passer la journée au travail sans se sentir inquiet ou coupable de laisser sa fille à la maison. Il sait qu’elle est dans de très bonnes mains. En ce moment, il était sur un papier important. Un homme politique était sur une pente glissante et il avait comme mission de trouver une nouvelle approche. Au lieu de le blâmer comme les autres journaux, il devait essayer d’aller plus loin et de comprendre pour arriver à une nouvelle conclusion. Il se donnait corps et âme pour ses missions, mais depuis qu’il était père certaines priorités avaient changés. Il comprenait qu’il devait aussi laisser passer certaines choses dans la mesure du possible. Aujourd’hui, Cole avait décidé de terminer plus tôt le travail. Il avait des horaires très flexibles en tant que journaliste. Il faisait ce qu’il voulait tant que le travail était fait. Il avait très envie de rentrer auprès de sa fille. L’idée de retrouver Jo ne lui déplaisait pas non plus. Elle avait toujours eu cette aura si spéciale, si attirante qu’il aimait passer du temps en sa compagnie. Il faut dire que le courant passait très bien entre deux depuis des années pour ne pas dire une ou deux décennies. Il n’était pas rentré les mains vides puisqu’il avait ramené le gouter. Il savait que Jo et Mia étaient très gourmandes et il n’était pas le dernier à aimer manger une gourmandise. Il était donc passé à la boulangerie chercher quelques petites choses. A son retour à la maison, tout était assez silencieux avant qu’il n’entende Jo l’appeler. Elle ne devait pas s’attendre à ce qu’il rentre aussi tôt. « Oui je suis rentré plus tôt, j’ai ramené quelque chose. » Lui répondit Cole avant d’aller dans la cuisine pour mettre le tout dans une assiette. Quelques instants plus tard, il aperçut les deux filles arriver dans la cuisine. Un grand sourire apparut sur son visage. « Comment va la femme de ma vie ? » Demanda Cole à Mia avant de la prendre dans ses bras. Il était certain que sa fille était la femme de sa vie. Il en était complètement fou, mais il n’oubliait pas Jo à côté et déposer un baiser innocent sur sa joue en guise de bonjour. « Elle n’a pas été trop difficile ? » Lui demanda le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Calloway

avatar

∘ new-yorker since : 20/09/2017
∘ talks : 260
∘ dollars : 1124

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: (ryke, daphne, cole, kate, sam, tc, daël&hendrix, aaron&halie)
∘ languages: french // english.

MessageSujet: Re: — soft desires whisper black prayers under the sky. (w/cole)   Mar 26 Sep - 19:54


siren song
like a fury
mad melody
making chaos
cole se glisse dans la cuisine et jo, sans réellement réfléchir, suit. elle sait que dans l'ordre normal des choses, elle devrait être en train de fuir par la porte qu'il n'a pas fermée. elle devrait récupérer sa veste posée en vrac sur le dossier du fauteuil, glisser son téléphone dans sa poche, embrasser le front douillet de sa progéniture et quitter la maison sans se retourner. parce que c'est ce que les gens font quand ils sont dans cette situation. quand il y a de l'anormal, du gênant. pourtant, l'enfant n'en fait rien: elle plante ses pas dans ceux du père et s'avance jusqu'à la pièce de vie qu'elle connaît plus que de raisons. elle se faufile dans les espaces vides que le couple n'a pas encore pu couvrir de souvenirs et les fait siens. prenez la cuisine et écoutez l'écho des rires de jo qui raisonnent, et raisonnent, et raisonnent, jusqu'à ce qu'on en oublie les autres moments passés ici. jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que la jolie sirène, comme un poison entre eux, comme une bénédiction. et c'est vrai qu'au fond, même si jo s'immisce là où elle ne devrait pas, elle a des allures de miracle. elle est tombée entre eux quand ils en avaient le plus besoin et elle a recollé les morceaux, sans rien demander en échange. elle les a aidés à s'aimer encore un peu, jusqu'à ce que les temps difficiles prennent fin. tout ce qu'elle voulait, elle, c'était que le bébé ait une famille aimante qui saurait lui apporter amour et convivialité. elle voulait que l'enfant ait ce qu'elle, il lui a toujours manqué. des parents attentifs. présents. qu'importe l'argent: jo sait que le bonheur est ailleurs, dans les échanges et dans les moments volés, qu'il se camoufle d'or et d'argent mais qu'au fond, il n'est en rien comparable aux pièces qu'on fait dégringoler. il a le son des cloches qui s'entrechoquent, le bonheur. un tintement léger et familier aussi vite disparu qu'est passé le vent. c'est tout cela que jo veut pour mia. et il suffit de voir cole les saluer pour savoir que c'est mission accomplie. « elle a mangé tout son repas et a bien fait sa sieste. pour une fois. » et jo hausse les épaules, un sourire amusé lancé à cole avant de se glisser sur une des chaises pour piocher dans le fameux goûter. « tu n'aurais pas pu mieux tomber! je suis a-ffa-mée. » et c'est plus que vrai, étant donné qu'elle a déjà fourré la moitié du gâteau dans sa bouche, mâchant consciencieusement le délice. « j'pensais que tu finirais plus tard, enfin c'est ce que sue m'a dit. » petit regard étonné, questionnement camouflé alors qu'elle continue de se remplir l'estomac. jo n'y avait pas pensé, quand elle a proposé d'aider pour le bébé, mais c'est vrai que le petit monstre creuse la faim et épuise.

_________________
DANGER: mouth operates faster than brain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: — soft desires whisper black prayers under the sky. (w/cole)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— soft desires whisper black prayers under the sky. (w/cole)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est l'histoire d'un mec.. Black-mamba.
» black-tonetone
» Ma liste Black Templar pour le tournoi du Mesnil
» mono black Discard
» [Annulé] BlAcK-DeViL-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ BE THE BOLD TYPE :: iii □ new york, usa. :: manhattan :: upper east side-
Sauter vers: