AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 teenage dream (ayline)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Hawkins
— hope you're somewhere praying.
avatar

∘ new-yorker since : 22/09/2017
∘ talks : 784
∘ dollars : 1565

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: dispo, 3/∞.
∘ languages: fr, fr/en.

MessageSujet: teenage dream (ayline)   Mar 26 Sep - 21:46

TEENAGE DREAM
AARON HAWKINS & AYLINE DAWSON

aaron avait passé une sublime journée. habituellement, ses journées dans les locaux de cosmopolite se ressemblaient toutes sans exception. c'était son quotidien, et il y était habitué. mais aujourd'hui, rien n'avait été pareil. son air renfermé, ses sourires forcés, ses soupirs lorsqu'il n'arrivait pas à rédiger un article ... tout ça avait changé. un simple sms en se réveillant lui avait illuminé sa journée. son cœur s'était mit à battre plus rapidement, petit à petit, jusqu'à palpiter avec tant de force, tant d'émotions qu'il avait cru un instant qu'il lui sortirait de la poitrine. un simple sms d'ayline lui avait remonté le moral, comme une éclaircie lors d'une pluie hivernale. la jolie blonde lui avait proposé qu'ils se voient ce soir, pour qu'ils passent du temps ensembles. en toute honnêteté, aaron aimait se retrouver seul chez lui en rentrant du travail, le temps de décompresser avant de devoir y retourner le lendemain matin. mais ce soir, il avait accepté la proposition de sa belle. il lui avait même proposé de venir chez, et qu'il ferait à manger. il était une véritable quiche en cuisine, mais pour ayline, il allait tenter de s'améliorer, et de lui faire un repas digne de son nom, pour que ce jour soit à jamais gravé dans leurs mémoires. pour la première fois de sa vie, il avait attendu l'heure de sa débauche avec impatience, n'arrivant pas à quitter des yeux sa montre lors de ses dix dernières minutes de travail. une fois dix-sept heure arrivée, il regagna sa voiture à toute vitesse, et rentra chez lui, son excitation semblable à celle d'un adolescent en plein rêve. en effet, ayline, ce rêve, était présente depuis plus longtemps que l'adolescence d'aaron. mais il n'avait pas la force de lui avouer ses sentiments. devant ses grands yeux de biches, devant sa prestance et sa personnalité enflammée, il perdait tout ses moyens. comment une sublime fille comme elle pourrait un jour avoir des sentiments pour quelqu'un comme lui ? c'était la phrase qui se répétait sans cesse aaron à chaque fois qu'il pensait à la belle blonde. il estimait ne pas être assez bien pour elle, pas à la hauteur pour une nana de son charisme. il manquait cruellement de confiance en lui, il en avait confiance, mais il n'y pouvait rien. depuis sa naissance, il ne cessait de se rabaisser, et il n'avait encore jamais croisé une personne pour le remettre sur pieds. en arrivant chez lui, aaron enfila un tablier offert au noël dernier par sa grand-mère, dont il ne s'était encore jamais servit. il farfouilla dans sa cuisine à la recherche de la moindre chose qui pourrait rendre ce dîner éternel dans leurs mémoires insouciantes. le brun tomba face à un piètre étalage de nourriture, mais il ne perdit pas pour autant espoir. il tomba sur une pastèque, ainsi que sur de la feta. il les sortit hors du frigo, et réfléchit quelques instants à ce qu'il pouvait bien faire. un cœur de pastèque à la feta, pourquoi pas. il se mit activement au travail, et ne vit pas l'heure défilée tellement il était concentré dans la préparation de son plat, ainsi que la présentation de la table. dans dix minutes, ayline serait là. chez lui. dans cette spacieuse maison foutrement en bordel. aaron son cœur bondir dans sa poitrine, et se mit à courir dans tout les sens, fourrant tout ce qu'il trouvait à traîner au sol sous le canapé, dans des armoires, sous des meubles ... une fois la maison plus ou moins bien rangée, il fila à l'étage se trouver une jolie tenue. il opta pour une simple chemise noire, accompagnée d'un slim et de petites converses blanches. il se passa une main anxieuse dans les cheveux, et descendit quatre à quatre les escaliers lorsqu'il entendit la sonnerie de la porte d'entrée retentir dans toute l'habitation. aaron ajusta sa chemise et ouvrit la porte, dévoilant la ravissante ayline. « hey, » murmura-t-il, toujours autant gêné par la présence de sa camarade. il lui fit la bise, mais comme à chaque fois, ce geste sonnait faux pour lui. la bise était réservée aux proches, mais dans un sens amical. et aaron en avait marre d'être son ami. mais il s'exécuta sans rien dire, trop apeuré à l'idée de prendre les choses en main. il fit signe à ayline d'entrer, n'ayant pas à préciser qu'elle pouvait prendre ses aises puisqu'elle connaissait déjà la maison.

_________________
we watched the sun go down as we were walking. i'd spend the rest of my life just standing here talking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
teenage dream (ayline)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I dream of becoming a carrot ! :D
» perco dream team
» La Dream Team
» [LEG] Stasis
» Le Goultarminator

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ BE THE BOLD TYPE :: iii □ new york, usa. :: manhattan :: tribeca-
Sauter vers: