AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ◦ unleash holy hell on anyone who tries to hold you back

Aller en bas 
AuteurMessage
Serinda Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 15/08/2017
∘ talks : 828
∘ dollars : 1215

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: ▪ FREE (ryke, cessi, tc [soon], daphne [soon], sparks)
∘ languages: fr, fr/anglais

MessageSujet: ◦ unleash holy hell on anyone who tries to hold you back    Sam 16 Sep - 22:31


©lydiastlinsks (tumblr)

serinda mara sparks
28YO ○ 3RD FEBRUARY ○ NEW YORK ○ AMERICAN

MOM, IN RELATIONSHIP ○ FASHION JOURNALIST ○ COFFEE
— everyone want to be us —
caractère :  déterminée ○ têtue ○ loyale ○ courageuse ○ franche ○ manipulatrice ○ ambitieuse ○ gentille ○ intelligente ○ mature ○ souriante ○ sérieuse ○ travailleuse ○ méticuleuse ○ positive ○ féministe ○ maligne ○ compétitive ○ drôle ○ optimiste

Sa chevelure rousse, c'est sa fierté. Elle en prend soin, dépensant une fortune pour cela. Serri et sa chevelure, c'est un mythe. ≈ Déteste les surnoms dérivé de son prénom, sauf Serri qui est pour sa famille et son meilleur ami. Autrement, la belle se fait surnommer babe, honey ou sweetie. ≈ On peut comparer la rousse à Becky Bloomwood tant elle aime le shopping. Elle n'a pas peur de dépenser, pour le meilleure et souvent pour le pire de son compte en banque. ≈ Adore la cuisine, surtout la cuisine étrangère. ≈ Il est rare que Serinda soit sans talon, elle adore la manière dont elle met en valeur ses jambes. ≈ A un chien, nommé Bucky. Un petit chien loup de quelques mois. Un petit bébé qu'elle prend plaisir à promener. ≈ Sportive comme pas deux, la jeune femme l'est encore plus après avoir couché. De plus, Serinda aime la junk food de temps en temps mais est surtout du genre à faire des repas dit healthy et équilibré. ≈ Son appartement, elle le partage avec son meilleur ami et père de son fils. Un beau duplex, bien décoré acheté par ses parents. Seulement, la colocation devient de plus en plus compliqué. ≈ La jeune femme a du mal à l'assumer, mais elle aime les télé-réalités, elle se délecte devant la famille Kardashian sous les rires de Ryke ≈ New York, c'est sa ville, sa maison. Elle se voit vieillir ici, et avoir du succès. Chaque jour un peu plus, elle tmbe amoureuse de cette ville alors qu'elle fait shopping à SoHo ou visite pour une énième fois la statut de la liberté. ≈ Serri sait parler plusieurs langues, ce qui est un plus. Elle parle couramment l'américain, le français et l'italien ainsi que des notions en norvégien et en russe.   
QUELS SONT VOS qualités DANS VOTRE TRAVAIL ?
La Sparks est sans doute une des plus ambitieuses et déterminée. Jamais elle n'abandonne, jamais elle ne laisse tomber au risque de s'attirer des problèmes. Mais surtout, Serinda reste une personne sérieuse et impliquée dans son travail. Son amour et son investissement pour Elegance est également un atout, qui lui donne envie de se dépasser chaque jours.

ET QUELS SONT VOS défauts ?
Au travail, la Sparks est solitaire. Elle n'aime pas partager ou même faire en équipe. Autoritaire comme pas deux et trop directive, Serinda ne sait pas travailler avec les autres. Elle sait s'entendre avec les gens en dehors du travail, mais lorsqu'il faut rédiger un article, il faut que Serinda soit seule. Elle travaille mieux.

QUE PENSEZ-VOUS DE LA compétition ENTRE ELEGANCE ET DE COSMOPOLITE ?
En tant que journaliste d'Elegance, la Sparks ne sera pas objective. Elle comprend bien que le magazine cible une catégorie particulière, mais c'est ce qui fait son charme. Le magazine parle à des millier de femmes, et Elegance se tient plutôt niveau chiffre, alors Serinda ne comprend absolument pas l'action de Steinem Publication.

POURQUOI TRAVAILLEZ-VOUS POUR COSMOPOLITE OU ELEGANCE ?
Elegance est sans conteste l'un des meilleurs magazines pour elle, alors forcément, c'est la fierté de mettre sa pièce à l'édifice qui la rend heureuse. Même la rousse se heurte à des regards dédaigneux lorsqu'elle dit son métier, Serinda s'en fiche. Travailler à Elegance, c'est donner un petit moment de bonheur aux femmes, alors ça le vaut bien.
— people want to hear your voice —
a legacy ▪️ Sparks, six lettres, un nom qui force le respect. Famille connue dans les haute sphères de New York, grand-père Sparks est connu pour posséder l'une des meilleurs cabinets de New York. Ils sont influents, et n'ont jamais eu à s'inquiéter, leur porte-monnaie pesant lourd. Un poids parfois, parce qu'il faut toujours être à la hauteur, tenir le niveau. Ca n'a jamais réellement déranger Serinda, qui prenait cette réputation comme une motivation constante. sparks ▪️ Troisième enfant d'une famille de cinq, ils étaient loin d'être malheureux. Au contraire, c'était joyeux et plein de vie. Papa et Maman étaient amoureux, des enfants assez sages et aimants. La parfaite incarnation de l'Amérique dont tout le monde rêve. Une vie de famille idéale, en quelque sorte. mommy issues ▪️ La jeune femme ne s'entend pas avec sa mère. Elles ne se comprennent pas. Sa mère a tout abandonné dès la naissance de son première enfant. Elle, la future médecin, se complaisait plus dans en étant mère que chirurgienne. Serinda ne comprend pas comment on peut abandonner son métier pour un enfant. Certes, on peut aimer le sien mais elle n'arrive pas à imaginer une vie sans travail. S'occuper des enfants pour la journée entière, pour attendre le mari sagement. Si sa mère appelle ça l'amour maternelle, Serri voit ça comme un manque d'ambition flagrant, et ça, elle ne le supporte pas. passion ▪️ Le droit, même si c'était de famille, n'avait jamais donné envie à la rousse. Véritable princesse, Serinda préférait habiller, elle et ses poupées, de magnifiques parures. Petit à petit, ça s'est transformé en passion. Elle pouvait passer des heures à choisir ses vêtements pour que tout s'accorde. Puis elle est passé à la couture, créant des pièces aussi unique que fashion. Capable de passer des heures et des heures à lire des magazines de mode, Serinda ne se voyait pas styliste. Elle se voyait commenter, décortiquer, alors sa carrière lui est venu naturellement en tête. college ▪️ Serinda a fait des études de journalisme, en majeur tout en étudiant la mode. Elle travaillait dure tout en réussissant à avoir une vie sociale. Déterminée, motivée, la Sparks se donnait à fond ce qui lui valut bon nombre de règle de recommandation. elegance ▪️ Elegance, c'est ce magazine qu'elle lit depuis toujours. Pour se rendre compte des dernières tendances, admirer les mannequins. C'était l'un des rares moments qu'elles partageaient ensembles. Toute les deux, collées côte à côte avec leurs boissons. La voix, douce et posée de sa mère lui lisant chaque numéro (sauf une rubrique, celle de la sexualité bien sûr), réussissant à rendre une page de magazine vivante, à la conter comme une histoire. Alors lorsqu'elle posa sa candidature, comme ça, en utilisant le nom de jeune fille de sa mère, Serinda n'y croyait pas. Jusqu'à ce qu'elle reçoive la fameuse lettre, puis l'entretien et enfin, la réussite. Cela fait bientôt sept ans qu'elle travaille à Elegance, qu'elle bosse durement, avec plaisir. Elle grimpe les échelons, doucement mais sûrement. Chaque petit pas lui paraît grand et bientôt, Serinda Sparks sera connue pour ses articles, ses conseils avisés et son talent.  best friends, right? ▪️ Serinda et Ryke, Ryke et Serinda. Tic et Tac. Un duo qui persiste à travers le temps. La rousse et le brun. Meilleurs amis, moitié l'une de l'autre, leur relation a toujours été floue. Serinda et Ryke, c'était, et ça l'est toujours, indescriptible. Ils s'aiment, se soutiennent et s'acceptent l'un et l'autre. Si beaucoup ont des doutes à propos de leur relation, pour eux, c'était plus au moins clairs. Ils se pensaient amis, meilleurs amis que rien ne pouvait séparer. Certes, cette complicité frappante, cet amour qu'ils ne peuvent pas expliquer a toujours été un obstacle pour leur relation. Puis cette nuit, il y a quelques mois, qui bouleversa tout. Une nuit enflammée, passionnelle et révélatrice. Depuis, c'est bizarre entre eux, comme si des sentiments qu'ils ignoraient était exposé. Serinda et Ryke sentent bien le changement, mais aucun n'ose faire un pas. Ils s'éloignent, et leurs disputes concernant leurs fils et l'actuel compagnon de la belle n'arrangent rien.  love (and others bullshit) ▪️ Serinda n'a jamais été chanceuse en amour. Que ça soit les fils à papa ennuyant, des gars pas fréquentable voire même des intéressés. Alors forcément, elle enchaînait les relations sans jamais se soucier. Puis Serri a rencontré Kit, un gars intelligent et mature au début, mais c'était sans compter son côté jaloux. Il l'était de Ryke, ce qui créaient beaucoup de conflit. Kit allait parfois trop loin dans ses mots et seul Ryke pouvait la calmer. Un cercle vicieux qui s'est finalement terminé. Méfiante et fermée en amour, inaccessible, Serinda ne se laissait plus aller. Jusqu'à la nuit avec Ryke qui débloqua certains sentiments enfouie. Apeurée, bloquée, Serinda se tue, mettant ça sur l'alcool. alec ▪️ Plus âgé, plus posé, à l'air parfait, Serinda l'a rencontré il y a quelques mois. Une rencontre grâce à sa famille où il l'a étonné avec son charisme. La Sparks ne pouvait s'empêcher de le comparer à Ryke, mais malgré tout, elle accepta son invitation. Une relation simple, idyllique. Elle, la journaliste fashion et lui, l'homme au métier prestigieux. Des opposés, et pourtant, tout allait bien. Jusqu'à ce qu'il sache pour Noah, pour sa relation avec Ryke, jusqu'à ce qu'il commence à se dévoiler. Il n'acceptait pas son métier, trop peu sérieux pour lui, ni Ryke et sa situation originale pour le coup. Bien que plus doux, Serinda reste perdue entre la perspective d'une relation calme et idéale ou la vie de famille, une histoire passionnelle avec Ryke.  baby love  ▪️ Noah, ce petit être inattendu, le fruit de la nuit de Ryke et Serri. Né il y a quelques mois, Serinda ne s'était pas imaginé mère de sitôt, ce n'était pas ses plans. Et pourtant, elle n'avait pas avorté, parce que mine de rien, ce n'était pas une si mauvaise nouvelle. Seulement, c'est bien plus compliqué de prévu. La Sparks aime son petit bout, elle était heureuse après sa naissance, elle est prête à tout pour lui, du moins, presque. Sauf que Serinda n'arrive pas à le montrer, elle se sent mal, elle se sent déprimé. present time, complicated time ▪️   Dépression post-partum, c'est ce que sa famille pense qu'elle a. Serinda n'écoute pas, elle n'y croit pas. Comment l'arrivé d'un bébé peut vous rendre dépressif ? Ce n'est pas normal, ce n'est pas naturelle. Pour Serri, c'est une mauvaise mère. Point. La jeune femme a reprit le boulot il y a quelques semaines, et elle n'arrive pas à trouver un équilibre. Elle n'a pas envie de se perdre dans son rôle de mère, d'oublier son métier, mais d'un autre, Serri ne se pense pas digne d'être mère. Un joyeux bordel qui est bien loin de ce qu'elle s'imaginait.   serinda's personality ▪️ La Sparks est pas méchante. Elle peut se montrer douce et attentionnée, seulement, elle a du mal à le laisser transparaître. Serinda a évolué dans un milieu compétitif, et a toujours eu un côté ambitieux. Elle l'assume parfaitement, et n'a pas peur de se battre. Pour apprécier Serri, il faut juste creuser et ne pas s'arrêter à la première impression. i'll be the for you ▪️ Depuis toujours, Serinda à prove them wrong ▪️ Depuis toujours, la rousse est animée par un désir : prouver sa valeur. Montrer qu'elle peut réussir, et pas uniquement grâce à son nom. La rousse va montrer à tout ceux qui ose lui dire le contraire qu'elle réussira. Un jour, Serri marchera dans les couloirs d'Elegance, et peut-être même avec en tant que rédactrice en chef, montrant son succès, que ses années de travail ont payé.

PRÉNOM/PSEUDO—  Martins aka Ines   Appellez-moi Déesse, ça marche aussi    ÂGEPAYS/REGION — FRAANCE    AVATAR CHOISI — My ginger queen    AVIS SUR LE FORUM —      PETIT PS — Marion, Carla, et surtout, bb Annou, merci pour tout, merci pour votre soutien    


Dernière édition par Serinda Sparks le Dim 17 Sep - 14:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serinda Sparks

avatar

∘ new-yorker since : 15/08/2017
∘ talks : 828
∘ dollars : 1215

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘
∘ relationship:
∘ disponibility: ▪ FREE (ryke, cessi, tc [soon], daphne [soon], sparks)
∘ languages: fr, fr/anglais

MessageSujet: Re: ◦ unleash holy hell on anyone who tries to hold you back    Dim 17 Sep - 10:34

If you love someone, you tell them.
Even if you’re scared that it will burn your life to the ground,
you say it, and you say it loud and you go from there.
La jeune femme ouvre la porte de son appartement doucement, en faisant attention. La nuit était déjà tombée et son fils devait sûrement dormir. Sans bruit, Serinda arriva dans le salon, où Ryke était déjà là, les yeux fixés sur la télé. Posant ses affaires sur le bar, Serri enleva ses talons, et s'assit sur l'un des tabourets. Ryke se leva, et s'appuya sur le comptoir, agacé. - Where were you, Serri ? With Alec, again ? - Le ton sec et agacé, Serinda fronça ses sourcils et lui lança un regard incompréhensif. La Sparks était tout autant agacée, mais ne le montra pas, trop fatiguée. - I was working, okay ? Let Alec out of this. - soupira la rouquine. Elle n'avait pas envie de se disputer avec son meilleur ami. Elle l'aimait trop pour ça, même si elle ne savait pas comment définir leur relation dorénavant. Trop de choses avaient changé, trop de sentiments enfouis révélés, ce qui crée une distance entre les deux. Sans oublier leurs disputes incessantes concernant James. C'était loin du conte de fées qu'on lui raconté. Être mère, c'était fatiguant, c'était stressant. La rousse ne se sentait pas bien, elle n'était pas aussi heureuse, elle n'était pas digne d'être maman. Et son fils le lui signifiait bien. Que ça soit ses pleurs incessants, ou bien le regard de Ryke, réprobateur. Tout ça, parce qu'elle n'était pas prête à abandonner son rêve, parce qu'elle ne voulait pas être comme sa mère. Contrairement à Ryke, elle était perdue, totalement. Et Ryke ne cessait de lui reprocher, sans chercher à comprendre. - Again ? It's the third time in the week that you're come home late. James needs a mom, not a ghost. We agreed to keep him, Serinda, you agreed. What's going on ? - Ryke était partagé, la jeune femme pouvait le sentir. Inquiet, mais énervé, parce qu'il passait le bonheur de son fils en premier, pas comme elle. Il était bien meilleure qu'elle, en tout les points. Il la comprenait toujours, elle savait qu'elle pouvait lui parler. Mais elle ne dit rien, elle se contenta d'enfouir sa tête dans ses mains pour respirer un bon coup. - Ryke, I just need a time to adjust, ok ? So please, can we not fight for one day ? I don't have the energy to deal with you, Eli. - Sa voix était douce, lasse, Serinda n'en pouvait plus de se battre. - Then maybe I should leave, you know, take an apartment and we share James's custody. - Un choc pour Serinda. Les mots lui manquaient, sa bouche était sèche. Partir, la quitter. Serri s'était habituée à cette vie à deux, elle l'aimait même. Alors vivre sans Ryke, c'était devenu impossible. Comme si une partie d'elle partirait avec lui. La jeune femme tenait trop à lui, elle ne voulait pas le perdre. Pas lui, pas son soutien. - No, no. I need you, Ryke, ok ? You can't leave. I just love you too much for that. - La jeune femme l'approche, et pose sa main sur son coup. Un geste anodin auparavant, mais qui depuis quelques temps, paraît ambiguë pour la jeune femme. Le regard planté dans celui du jeune homme, Serri se surprend à admirer la couleur, la forme de ses yeux, de s'y perdre. Et sans réellement comprendre comment, leurs lèvres se touchent, leurs langues font une danse endiablée, qui dure pendant quelques secondes. Et ce n'est pas assez pour Serinda. Elle en voudrait plus, elle aurait voulut passer sa main dans ses cheveux, caresser sa peau brûlante. Mais ils s'arrêtent, parce que c'est ce qui est mieux pour eux. Parce qu'elle est en couple. Parce que tout un tas de facteurs rend leur histoire impossible à ses yeux. Alors, ils s'écartent, se regardent gêner, sans échanger un mot. Choquée et étonnée, Serinda se contente de rentrer dans sa chambre, ressassant ce baiser sans interruption, ressassant toutes les émotions ressenties, vécues. Des émotions qu'elle n'avait pas ressentit depuis longtemps.

is it just our bodies? are we both losing our minds?
is the only reason you're holding me tonight
'cause we're scared to be lonely?
Do we need somebody just to feel like we're alright?
Depuis quelques minutes, Serinda attendait qu'Alec, son petit-ami daigne se montrer. Tapotant ses doigts sur la table, Serinda était anxieuse et nerveuse. Le baiser entre elle et Ryke toujours présent dans sa tête. La rouquine ne savait pas quoi faire, ne savait pas quoi dire. Peut-être que se taire était le mieux, pour elle, pour lui, pour eux. Alec, c'était cette relation sûre, où elle se sentait protégée. Là où elle avait un contrôle constant sur elle-même, où elle n'était pas submergé. C'était horrible, dit comme ça, mais Alec comprenait Serinda. Il comprenait son ambition, bien qu'il n'aimait pas son métier. Il comprenait ce que c'était de ne pas être là tout les soirs. C'était comme sortir avec son miroir. Pas de disputes, parce que l'un avait un repas d'affaires. Pas de problèmes lorsqu'on ramenait du boulot à la maison. C'était à leur image. Et d'un côté, ça lui plaisait, même si la comparaison avec Ryke était inévitable, bien qu'elle s'en empêchait. Le bruit de la chaise crissant sur le sol sortit la sorti de ses pensées. Alec s'assit, en costume et tiré à quatre épingles, comme à son habitude. Il lui lança l'un de ses sourires dont lui seul avait le secret, content de la voir. - I'm sorry, I'm late. I had an important appointment for work. - Serinda sourit, l'air compréhensive. Elle ne pouvait pas perdre cette relation parce que mine de rien, elle était attaché à Alec, même si elle n'arrivait pas à définir la nature de cet attachement. Serri, elle n'a pas la force de lui, alors elle se contente d’acquiescer en prenant le menu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
◦ unleash holy hell on anyone who tries to hold you back
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hell Achéron, futur Doyen Tourmenteur
» décors hell dorado
» [Cypher Studio][Hell Dorado][Anima Tactics]
» Si t'aime les bretz-hell [Refusé]
» A Week in Hell : la carte au service du réalisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ BE THE BOLD TYPE :: ii □ second step :: tell me what you see :: the person behind the clothes-
Sauter vers: